• Ou Ming
  • Thursday, July 03, 2008

    quelques jours

    Ce matin j'ai pris le taureau par les cornes, j'ai acheté un bouquet de renoncules, je suis rentrée dans un magasin de décoration où j'ai acheté une aiguière, et aussi une bougie parfumée au tilleul et un petit plateau japonais pour mettre ma théière, je me suis souvenue d'un livre où une femme achetait un chien pour se guérir d'un chagrin d' amour, elle se promenait avec le chien dans la ville ensoleillée, elle montait dans la chambre d' hôtel, allait sur le balcon pour regarder la place ensoleillée et se jetait par-dessus la balustrade, non, non, non, je plaisante, je ne vais pas me jeter par-dessus la balustrade, d'ailleurs je n'ai pas de balustrade, mais enfin, je reviens à la maison avec les renoncules, (...) j'allume la bougie au tilleul, tout à l'air propre et gai, il faut que les choses aient l'air propre et gai, dans une maison où brûle gentiment une bougie parfumée il n'y a pas de place pour la tragédie.

    Y. Reza, p.18

    Labels:

    1 Comments:

    Blogger Aντώνης said...

    Εκτακτη η Γιασμίνα!

    July 11, 2008 12:34 am  

    Post a Comment

    Links to this post:

    Create a Link

    << Home